Michel Bitbol
DIRECTEUR DE RECHERCHE CNRS, CREA/ECOLE POLYTECHNIQUE

MODULE DE PHILOSOPHIE DE LA CONNAISSANCE
(Dans le cadre du M2 de Philosophie Contemporaine, Université Paris I)

 

Connaissance et constitution d'objectivité au XXe siècle (2ème partie)

 

2006-2007

Mardi de 12h30 à 14h00 le second semestre (à partir de Février), Salle Halbwachs, Escalier C 1er étage,
17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris

 

DERNIER COURS LE 15 MAI. EXAMEN ÉCRIT LE 22 MAI DE 9H30 À 12H30, Salle Halbwachs

Si être objectif c'est, selon la définition de Cassirer, être un élément constant et nécessaire de l'expérience, alors constituer l'objectivité revient à rechercher activement (avec des procédés différents selon les situations historiques et les intérêts de connaissance) des complexes de phénomènes invariants. Le sujet central de ce cours (qui prolonge celui de l'an dernier) est d'approfondir notre compréhension de la manière dont les philosophes de la connaissance d'inspiration transcendantale du vingtième siècle en sont venus à cette caractérisation active, méthodologique, dynamique de la constitution d'objectivité, alors que leur source kantienne en offrait (à première vue) une vision statique, valable en tous temps et pour chaque être rationnel. Nous analyserons cette année les efforts d'adaptation du paradigme kantien face aux théories quantiques chez Cassirer, Hermann, ou von Weizsäcker, après avoir analysé l'an dernier les réactions philosophiques aux théories de la relativité chez Einstein, Schlick, Reichenbach, et Popper. Nous étudierons également le rôle que jouent les symétries et les lois de conservation dans la définition d'invariants traitables comme objets physiques. Cela montrera que la constitution d'objectivité est en voie de devenir une « science rigoureuse ».
Nous comparerons enfin la version transcendantale de l'acte de constitution d'objectivité avec des versions naturalisées (en neurobiologie ou en Intelligence Artificielle). Cela permettra d'articuler les problèmes fondamentaux de la connaissance avec ceux qui concernent le phénomène de la cognition (en tant qu'objet second de connaissance).

Bibliographie

R. Carnap, La construction logique du monde, Vrin, 2002
E. Cassirer, Philosophie
des formes symboliques (3 volumes), Minuit, 1972
M. Friedman, Dynamics
of reason, CSLI-Stanford, 2001
G. Hermann, Les
fondements philosophiques de la mécanique quantique, Vrin 1996
A. Eddington, The
philosophy of physical science, Cambridge University Press, 1938
E. Kant, Critique
de la raison pure, Trad. A. Renault, Champs-Flammarion, 2002
P. Mittelstaedt, Philosophical
problems of modern physics, Reidel, 1976
A. Pickering, The
mangle of practice, University of Chicago Press, 1995
J. Piaget, Introduction
à l'épistémologie génétique (I, Mathématiques; II, Physique), P.U.F., 1973
K. Popper, Les
deux problèmes fondamentaux de la théorie de la connaissance, Hermann, 1999
B.C. Smith, On
the origin of objects, MIT Press, 1996
J. von Uexküll, Mondes
animaux et mondes humains, Gonthier, 1956
F. Varela, Autonomie
et connaissance, Seuil, 1989
C.F. von Weizsäcker, The
world view of physics, Routledge and Kegan Paul, 1952

 

Retour à la page de garde/ Home