Michel Bitbol


PHYSIQUE QUANTIQUE

ET PHYSICALISME EN PHILOSOPHIE DE L'ESPRIT


(Cours dans le cadre du DEA d'Histoire et Philosophie des Sciences de l'Université Paris I)
2001-2002
Vendredi de 14h à 16h, IHPST, 13, rue du Four, 75006 Paris

Retour à la page d'accueil

La physique quantique répond peu et mal aux attentes et aux préconceptions des philosophes de l'esprit qui se définissent comme physicalistes. Loin d'incarner le rêve d'une fondation ultime des tentatives de naturalisation de l'esprit, la physique quantique est travaillée par le même genre d'interrogations, la même perception d'une difficulté de principe, le même besoin tantôt clair tantôt confus de réévaluation épistémologique, que les sciences de l'esprit. De ce point de vue, la physique contemporaine diffère des autres sciences de la nature comme la chimie et la biologie, qui peuvent encore tabler sur l'acquis, sur les méthodes, et sur les présupposés, de la théorie classique de la connaissance.
Cette similitude, au moins formelle, entre les questionnements et les doutes de la physique contemporaine et ceux des sciences de l'esprit appelle une explication. Une explication plausible est que la physique quantique, comme la science de l'esprit, est une discipline des confins. Comme la science de l'esprit, la physique quantique travaille à la limite entre la norme de distanciation objectivante, et le fait de l'engagement des chercheurs dans une situation ou dans une activité concrètes.
Une différence entre les deux disciplines porte sur l'histoire et sur la motivation de leur approche des limites. Si la science de l'esprit travaille au contact de la limite entre l'objectif et l'incarné c'est tout simplement que tel est son domaine propre d'investigation. Mais si la physique travaille aussi à l'heure actuelle au contact de cette limite, c'est qu'elle s'y est à nouveau heurtée de plein fouet à la pointe de son programme d'instauration universelle de l'objectivité.
Quoi qu'il en soit, la forme commune des problèmes que rencontrent les deux sciences offrira l'occasion d'un éclairage réciproque, et suggèrera, non pas certes leur solution, mais leur dissolution conjointe.

ELEMENTS DE BIBLIOGRAPHIE:

Autour de la Mécanique Quantique
-B. Van Fraassen, Quantum mechanics (an empiricist view), Oxford U.P. 1991
-R.I.G. Hughes, The structure and interpretation of quantum mechanics, Harvard U.P., 1992
-N. Bohr, Physique atomique et connaissance humaine, Folio-Gallimard 1991
-E. Schrödinger, Physique quantique et représentation du monde, Points-Seuil 1992
-B. d'Espagnat, Le réel voilé, Analyse des concepts quantiques, Fayard, 1994
-P. Teller, An interpretive introduction to quantum field theory, Princeton U.P., 1995
-M. Bitbol, Mécanique quantique, une introduction philosophique, Flammarion, 1996
-P. Mittelstaedt, The interpretation of quantum mechanics and the measurement process, Cambridge U.P., 1998
-R. Omnès, Understanding quantum mechanics, Princeton University Press, 1999 (trad.fr. Comprendre la mécanique quantique, 2000)

Philosophie de l'esprit et physicalisme
-K.O. Apel, Towards a transformation of philosophy, Routledge & Kegan Paul, 1980
-M. Bitbol, Physique et philosophie de l'esprit, Flammarion, 2000
-P. Churchland, Neurophilosophie, PUF, 1999
-J. Bouveresse, Le Mythe de l'intériorité, Minuit, 1976
-C. Chauviré, S. Laugier, J.J. Rosat, Les mots de l'esprit, Vrin, 2001
-D. Fisette et P. Poirier, Philosophie de l'esprit, état des lieux, Vrin, 2000
-J. Proust, Comment l'esprit vient aux bêtes, Gallimard, 1997
-F. Varela & J. Shear, The view from within, First-person approaches to consciousness, Imprint Academic, 1999
-F. Varela, E. Thomson & E. Rosch, L'inscription corporelle de l'esprit, Seuil, 1993
-L. Wittgenstein, Remarques sur la philosophie de la psychologie I et II, TER, 1989