Michel Bitbol


PHYSIQUE CONTEMPORAINE ET PHILOSOPHIE TRANSCENDANTALE

(Cours donné dans le cadre du DEA d'Histoire et Philosophie des Sciences de l'Université Paris I)


2000-2001
Vendredi de 14h à 16h, IHPST, 13, rue du Four, 75006 Paris

Retour à la page d'accueil

 

La méthode transcendantale occupe, au moins depuis la naissance de la science moderne de la nature au XVIIe siècle, une place essentielle mais négligée, et même parfois niée, en physique. Elle joue un rôle central aussi bien dans le contexte de la découverte, au moment créateur où s'amorcent les grandes révolutions scientifiques, que dans le contexte de la justification philosophique rétrospective de ces mutations. Mais le philosophe transcendantal archétypal qu'est Kant a conféré à son approche une orientation fixiste qui a occulté sa capacité à rendre raison des étapes post-galiléennes et post-newtoniennes de l'histoire de la physique. Le but de ce cours sera donc d'aller, suivant l'exemple de Cassirer, «(...) au delà de Kant en (se) fondant sur les présuppositions kantiennes»; de faire passer la philosophie transcendantale du statut de doctrine arrêtée à celui d'instrument de pensée et d'action indéfiniment généralisable.
Après un bref rappel sur la lecture kantienne de la physique de Newton, notre démarche sera basée sur des études de cas empruntés à la physique contemporaine: Théories de la relativité, Mécanique quantique, Théorie quantique des champs, Symétries en physique moderne, etc. Nous nous interesserons aussi aux convergences entre théories modernes, dynamiques et non-représentationnalistes, de la cognition, et théories néo-kantiennes de la connaissance. Ces convergences seront susceptibles de nous donner un éclairage renouvelé sur les aspects fortement «relationnistes» des théories physiques contemporaines.

ELEMENTS DE BIBLIOGRAPHIE:

Autour de la Mécanique Quantique et de la Théorie de la Relativité

-B. Van Fraassen, Quantum mechanics (an empiricist view), Oxford U.P. 1991
-R.I.G. Hughes, The structure and interpretation of quantum mechanics, Harvard U.P., 1992
-N. Bohr, Physique atomique et connaissance humaine, Folio-Gallimard 1991
-E. Schrödinger, Physique quantique et représentation du monde, Points-Seuil 1992
-B. d'Espagnat, Le réel voilé, Analyse des concepts quantiques, Fayard, 1994
-P. Teller, An interpretive introduction to quantum field theory, Princeton U.P., 1995
-M. Bitbol, Mécanique quantique, une introduction philosophique, Flammarion, 1996 (Réédition Poche: Champs-Flammarion 1997)
-P. Mittelstaedt, The interpretation of quantum mechanics and the measurement process, Cambridge U.P., 1998
-M-A. Tonnelat, Histoire du principe de relativité, Flammarion, 1971
-D. Bohm, The special theory of relativity, Addison-Wesley, 1989
-A. Einstein, Oeuvres 2 et 3, Seuil

Philosophie Transcendantale et Sciences Physiques

-J. Vuillemin, Physique et metaphysique kantienne, PUF, 1987
-M. Friedman, Kant and the exact science, Harvard University Press, 1992
- E. Cassirer, La théorie de la relativité d'Einstein (Trad. Fr. J. Seidengart), Cerf, 2000
-E. Cassirer, Determinism and indeterminism, Yale University Press, 1956
- J. Hintikka, La philosophie des mathématiques chez Kant, P.U.F. 1996 (texte de 1936);

-G. Hermann, Les fondements philosophiques de la mécanique quantique, Vrin 1996
-P. Mittelstaedt, Philosophical problems of modern physics, Reidel, 1976
-J. Petitot, La philosophie transcendantale et le problème de l'objectivité, Osiris, 1991
-S. Y. Auyang, How is quantum field theory possible?, Oxford University Press, 1995